Michel Destiu

Michel Destiu a publié aux éditions Paraules Entà Katakolo, Vers Katakolo
Lire Entà Katakólo c’est être assuré que la poésie n’est pas une vue de l’esprit, une édulcoration, une évanescence. La poésie n’est pas une euphémisation du langage.
La poésie c’est de la chair. Elle s’incarne. Elle fait masse, elle prend matière. Si esprit il y a, si la poésie a une âme, elle émane des « choses » et des « êtres » du monde. Le poète porte au creux de ce livre la matière du monde qui est son âme.
La poésie est l’âme matérielle du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *